Katy Castellucci, la Scuola Romana e oltre. Gli animali

Immagine: 
Katy con il bassotto o Autoritratto con cane  bassotto,olio su tela olio su cartone, firmato - Civetta, Carboncino su carta
02/07 - 10/10/2021
Musei di Villa Torlonia,
Casino dei Principi

Une collection d'œuvres du peintre Katy Castellucci, rassemblées et cataloguées par son neveu, exposées au Casino dei Principi.

L'exposition présente l'ensemble du parcours créatif de l'artiste, figure importante du panorama artistique de la première moitié du XXe siècle et l'un des interprètes les plus sensibles de l'école romaine. A travers l'exposition d'une soixantaine de peintures, 10 gouaches et 30 dessins, l'environnement artistique dans lequel le peintre évoluait et travaillait est évoqué.

Tous les thèmes fréquents dans l'œuvre de l'artiste sont présents dans l'exposition, des portraits aux paysages, des autoportraits aux natures mortes, des nus féminins aux compositions abstraites. Parmi les œuvres les plus importantes, citons Autoritratto alla finestra (Autoportrait à la fenêtre) de 1935, Ritratto di Giacomino (Portrait de Giacomino) de 1937, Nudo con panno a fiori (Nu avec tissu à fleurs) de 1943, Le sorelle (Les sœurs) de 1945 et, après la guerre, dans sa phase néo-cubiste, Autoritratto con il compasso (Autoportrait avec compas) et Cupole a Roma (Dômes à Rome) de 1953.

Un noyau d'œuvres reconstitue également son environnement familial et son association avec des amis artistes, tels que les portraits réalisés par Ziveri et Mafai ; le charmant tableau La famille Castellucci (1934) et Katy avec le teckel (1937), tous deux réalisés par Ziveri ; le portrait que Katy a fait de Titina Maselli (1942), et d'autres encore.
    
Née à Laglio, sur le lac de Como, en 1905, Katy Castellucci s'est installée à Rome au début des années 20, où elle a fréquenté une école d'art. Fille du peintre Ezio, illustrateur et peintre raffiné dans la tradition académique, elle révèle dès son plus jeune âge un talent artistique particulier, également en tant que danseuse. En 1926, avec sa sœur Guenda, elle se rend à Paris, où elle reste deux ans. En 1927, elle participe à la pantomime futuriste d'Enrico Prampolini au théâtre de la Madeleine. De retour à Rome, elle fréquente les artistes les plus importants de l'école romaine, dont Ziveri, Mafai, Fazzini, Scipione et d'autres. En 32, il expose pour la première fois à la Troisième Union avec deux œuvres, mais l'exposition vraiment importante est la première exposition personnelle à la Galleria della Cometa en 1936 avec Adriana Pincherle, sœur d'Alberto Moravia. Dans l'exposition, parmi d'autres œuvres, a également été exposé à la délicate autoportrait de '35, maintenant conservé dans le Musée de l'école romaine de Villa Torlonia. Les critiques ont immédiatement noté la qualité et l'intense poésie de sa peinture, ce qui la place parmi les artistes les plus sensibles de l'école romaine.
    
Dans les années d'après-guerre, en plus de se consacrer intensément à l'enseignement, d'abord à Modène puis à l'Institut des arts appliqués de Rome où elle fonde la section de dessin sur tissu, Katy Castelluccisi se consacre également à la conception de décors et de costumes de théâtre. Présente à la VIe Quadriennale en 1951, avec son père, la même année, dans une exposition personnelle à la Galleria dello Zodiaco, elle présente ses peintures néo-cubistes, dans le cadre d'une tendance alors répandue en Italie de réinterprétation de la culture européenne : des œuvres à la structure originale, où les coupes claires des images sont combinées avec des valeurs tonales. Consciente des profonds changements que connaît la peinture, elle réduit drastiquement son engagement dans ce domaine et renonce, dès la fin des années 50, à participer aux expositions auxquelles elle est invitée. La phase néo-cubiste a été suivie d'un certain nombre de tentatives abstraites plus expérimentales, non destinées à une véritable exposition, dont une partie est exposée ici pour documenter son enseignement à l'Art Institute. Jusqu'aux dernières années de sa vie (l'artiste est décédée à Rome en décembre 1985, à l'âge de quatre-vingts ans), elle a produit de nombreux dessins, souvent de grande qualité, pour la plupart indépendants de la peinture, où les lignes ombragées et pleines d'ombre des premières années sont progressivement devenues plus incisives et essentielles.

L'exposition est accompagnée d'un catalogue avec des contributions de: Sandro Pagliero, Fabio Benzi, Claudia Terenzi, Duccio Trombadori.

L'exposition, promue par Roma Culture, Sovrintendenza Capitolina ai Beni Culturali et par le neveu de l'artiste, Alessandro Pagliero, est organisée par Claudia Terenzi et Fabio Benzi.

 

Informations

Lieu
Musei di Villa Torlonia
, Casino dei Principi
Horaire

Du 13 mai au 10 octobre 2021
Du mardi au dimanche de 9h00 à 19h00.
Dernière entrée une heure avant la fermeture
CONSULTEZ TOUJOURS LA PAGE D'AVIS avant de planifier votre visite au musée.

Billet d'entrée

Consultez la page > Billets et audioguides

Informations

tel 060608 (tous les jours de 9.00 à 19.00)

Typologie
Exposition|Art contemporain
Jours de fermeture
Lun

Salle de presse

20210513
1008838
Autoritratto con gatto, 1942-43, olio su tela, cm. 60x60
Musei di Villa Torlonia -
Casino dei Principi
13/05 - 10/10/2021
Exposition|Art contemporain

Eventi correlati

Il n'y a pas des activités en cours.
Il n'y a pas d'activités en programme.
Il n'y a pas d'activités en archive.